Saint-André-de-Rosans

Saint André de Rosans - Dans le village fortifié (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Le village et le Prieuré (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Le Prieuré (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Le Prieuré de Saint-André-de-Rosans (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Le Prieuré de Saint-André-de-Rosans (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Le Prieuré de Saint-André-de-Rosans (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Dans le village fortifié (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
Saint André de Rosans - Dans le village fortifié (Copyright : Office de Tourisme Sisteron Buëch)
05150
Saint-André-de-Rosans
04 92 66 66 66
Afficher le numéro
rosans@sisteron-buech.fr
Afficher l'email

Présentation

Saint-André-de-Rosans a su conserver de nombreuses traces de son passé prestigieux. On peut y voir notamment les ruines d'un prieuré bénédictin fondé par l'ordre de Cluny au Xe, (Monument Historique).

Cet édifice d'art roman provençal possède de superbes frises sculptées ainsi que des mosaïques romanes découvertes en 1988, incroyablement bien préservées aujourd’hui.
L’histoire commence en 988 lors de la fondation du Prieuré de St André de Rosans sur les bases d’une ancienne église, dite primitive. C’est sur ces fondations que sera construite la première église du prieuré bénédictin au XIe siècle et qu’on a découvert lors des premières fouilles en 1983 sous 6m de terre. L’église est ensuite modifiée et agrandie au cours du XIIe siècle avec notamment l’allongement de la nef et la couverture en bois remplacée par une voûte en pierres. Ce bâtiment a été saccagé au XVIe siècle lors des guerres de religion. A la Révolution Française ce qu’il reste du Prieuré devient alors en partie bien communal et est réparti ou acheté par les villageois, c’est le cas notamment du cloître.
Les autres bâtiments du monastère, le réfectoire, les communs et le cloître quant à eux sont plus récents : les vestiges sont datés du XIIIe siècle et on sait peu de choses sur la vie des moines en 988.

Période d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Tarifs

Accès libre.

Langues parlées
Français

Suggestions

Explorer
Sisteron Buëch

Je veux vivre des expériences