Concert : du Miserere de Zelenka au Magnificat de Bach

Concert - Chorale des Cordeliers de Gap (Copyright : Chorale des Cordeliers de Gap)
Samedi 16 mai 2020 - 20h30 - 22h30
Cathédrale N.D des Pommiers
04200
Sisteron
Billetterie
04 92 61 36 50
Afficher le numéro
06 22 32 34 47
Afficher le numéro
Envoyer un e-mail
Afficher l'email

Présentation

Les 80 choristes de la Chorale des Cordeliers de Gap, des solistes et 20 instrumentistes d'Opus interpréteront deux œuvres religieuses de l'époque baroque : le miserere de Zelenka et le Magnificat de Bach.

Le Miserere de ZELENKA

« Miserere » (en latin, Aie pitié de moi, Seigneur en ta bonté …) c’est le premier mot du psaume 50. Les compositeurs de l’époque baroque se sont tous laissé inspirer par un thème aussi émouvant et il existe donc des dizaines de Miserere.

Composé en 1738, celui du compositeur Tchèque Zelenka (1679-1745) comporte 6 parties. Le chœur, accompagné de l’orchestre, y occupe la plus grande part et seul le 3ème mouvement, un « Gloria Patri » (Gloire au Père), est interprété par une soliste soprane.

Le « Magnificat » de Jean Sébastien BACH
Le Magnificat en ré majeur, de Jean-Sébastien Bach (1685-1750) est l'une de ses œuvres vocales majeures. Il a été écrit pour la fête de la Visitation de la Vierge Marie, entre 1728 et 1731. Comportant 12 mouvements, il nécessite un chœur à cinq voix et nos sopranes se dédoubleront donc pour l’occasion. 5 solistes se relaieront pour interpréter avec l’orchestre plusieurs des versets de louange et de gratitude que la Vierge, dans le Magnificat, adresse à Dieu.
Bach composait en allemand et il s'agit ici de l'une des rares pièces musicales de Bach reposant sur un texte en latin, comme les Messes brèves et la Messe en si mineur qui partage également la caractéristique d'être écrite à cinq voix.
Renouant avec son répertoire de prédilection, la Chorale des Cordeliers se tourne cette année vers les trésors de la musique baroque. Il en est de célèbres et le Magnificat de Bach, qui sera interprété en seconde partie de concert, fait partie de ces œuvres majeures où le compositeur révèle la perfection de son art.
D’autres œuvres, non moins harmonieuses, sont moins connues mais méritent de sortir de l’oubli où les grands noms les ont reléguées. C’est le cas du Miserere de Zelenka, Compositeur Tchèque dont on n’a gardé aucun portrait mais qui, ici, peut rivaliser avec les grands musiciens baroques de l’Europe de son temps : Vivaldi Haendel ou Bach.

C’est le choix que les Cordeliers, toujours fidèlement accompagnés par l’Orchestre Opus des Alpes du Sud, proposent cette année dans un mouvement qui ira de la plainte devant la misère humaine (Miserere) à la joie et à la confiance devant les merveilles que le Créateur de toute vie nous offre (Magnificat)

Période d'ouverture

Samedi 16 mai 2020 de 20h30 à 22h30.

Tarif

Plein tarif : 15 €, Etudiant : 8 €.

Gratuit pour les moins de 15 ans.

Langues parlées
Français

Explorer
Sisteron Buëch

Je veux vivre des expériences