La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume

La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume - La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume (Copyright : D desbenoit)
La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume - La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume (Copyright : D Desbenoit)
La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume - La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume (Copyright : D Desbenoit)
La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume - La cascade de la Beaume et la Haute-Beaume (Copyright : D Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Rando la Beaume - Rando la Beaume (Copyright : Damien Desbenoit)
Village de la Beaume - parking au niveau de l'aire de camping-car
05140
La Beaume
04 92 57 27 43
Afficher le numéro
contact@sources-du-buech.com
Afficher l'email

Présentation

Une randonnée sauvage et variée pour découvrir le village de la Beaume et ses environs.

Départ : Village de la Beaume - parking au niveau de l'aire de camping-car
Distance : 8 km
D+: 500 m
Difficulté : Difficile

Les attraits sont nombreux, ancien Ermitage, cascade de la Beaume, faune et flore riche et variée.

!!! Cette randonnée n’est cependant pas accessible à tous, les pourcentages des côtes sont élevés et à plusieurs endroits le sentier est étroit et escarpé. Elle est réservée aux randonneurs sportifs ayant le pied sûr.

Descriptif :

Départ : Depuis l’aire de camping-car, au niveau du panneau d’affichage. Traverser la route D993 et prendre la ruelle en face, au niveau d’une fontaine. Se diriger vers un porche en arc brisé (vestige du village fortifié).

A : Passer sous le porche pour entrer dans le vieux village médiéval*, puis remonter la première ruelle sur la droite. Place du lavoir. Franchir à droite le pont en direction de l’église. Emprunter le chemin qui part sur la gauche de l’église en pente raide.

Ancien Ermitage : Passage devant l’ancien Ermitage, poursuivre sur le raide sentier à la montée.
(Cet adret est marqué par l’influence méditerranéenne : Aphyllantes de Montpellier, lavandes, thym, saponaire de Montpellier. Les pouillots de Bonelli et les pouillots véloces, petits oiseaux insectivores et migrateurs subsahariens se font entendre à la belle saison).

B : La pente s’estompe. Poursuivre par un sentier en balcon parfois étroit, avec de belles vues sur le village de la Beaume et sur la falaise calcaire dominant le village qui lui a donné son nom.

C : Quitter le sentier en balcon pour descendre sur la gauche. Cette descente raide et délicate débute dans la forêt avant de se prolonger sur une belle croupe dégagée. Poursuivre en direction du pylône qui se situe au-dessus de la cascade.
(Magnifique point de vue sur la vallée de Chauranne et au fond sur la montagne d’Aujour. Cette falaise que vous surplombez abrite une belle colonie d’hirondelles des rochers ainsi que des couples de faucons crécerelles).
Du pylône, rejoindre le lit du ruisseau que l’on remonte par un petit sentier. Le site est magnifique et de nombreuses petites vasques jalonnent le torrent, offrant au randonneur la possibilité de faire une pause rafraîchissante.

D : Au carrefour, laisser le sentier qui traverse le ruisseau sur la gauche et qui se dirige vers la croix. (Ce sentier est une variante pour ceux qui souhaitent raccourcir la randonnée en rentrant par la route de la Haute Beaume). Continuer en face puis sur la droite en suivant le balisage jaune et en s’éloignant du ruisseau. Ici niche le circaète Jean le Blanc** que vous aurez peut-être la chance d’apercevoir.
Le sentier est parfois étroit et en surplomb.

E : Traverser le torrent et remonter à travers les prés jusqu’à un ancien chemin muletier. Prendre ce chemin sur la gauche jusqu’au hameau de la Haute Beaume.

F : Hameau de la Haute Beaume. Passer sur la gauche de la première maison, puis prendre la route goudronnée sur la droite. Laisser le chemin du 19 mars 1962 et prendre la route en face en légère descente (panneau sens unique).

G : Au bout de la route, au hameau des Boissets : prendre le chemin sur la gauche au niveau d’une bâtisse en pierre sèche.
( Le chemin laisse rapidement place à un très beau sentier en balcon ascendant, parsemé au printemps d’orchidées sauvages et en particulier d’Ophrys. Ce secteur est fréquenté par de nombreux ongulés sauvages (cerfs, sangliers, chevreuils et chamois)).
Le sentier remonte un petit moment avant d’entamer la raide descente jusqu’à la route départementale.

H : Arrivée sur la petite route de La Haute Beaume. L’emprunter sur la droite jusqu’à la D993 (Route de Valence). Prendre cette route D993 sur la gauche à la descente, en étant vigilant sur 300 mètres, puis prendre le premier chemin en épingle sur la droite. Continuer tout droit, passer deux gués et poursuivre sur cette belle piste à travers la forêt de sapins et de hêtres à la montée.

I : Prendre le premier sentier balisé en descente sur la gauche (panneaux signalétiques) et rejoindre le village de La Beaume.

* Village médiéval de la Beaume :

Autrefois appelé Mutatio Combonum, ce village était déjà une étape romaine sur la route de Montseleucus (Montsaléon) à Vologatis (Bouglions près de Beaurières dans la Drôme). Ce fût aussi un village fortifié au XIVème siècle dont il reste un porche en arc brisé, vestige d’une entrée de l’époque et un château au donjon carré à pierres d’angle à bossage. Source : https://labeaume-05.fr

** Circaète Jean le Blanc :

Grand rapace (envergure de 170 à 190 cm) à la silhouette similaire à celle d’un Aigle. La face interne de cet Aigle est blanche sauf la tête qui est sombre, il est ainsi très facilement reconnaissable en vol vue de dessous. Le « Jean le Blanc » arrive depuis ses lieux d’hivernage Africains entre fin février et avril, et repart en septembre. Il niche souvent dans un vieux conifère. C’est son régime alimentaire qui en fait sa particularité, celui-ci se nourrit presque exclusivement de reptiles (lézards et serpents). On l’observe parfois, volant avec un serpent qui lui sort du bec, à demi avalé.

Itinéraire

Niveau rouge - Difficile
Distance: 
8.00km
Dénivellation: 
500m
Dénivellation positive: 
500m
Durée journalière: 
195minutes
Type d'itineraire: 
Boucle
Itineraire balisé: 
Balisé
Précisions sur le balisages: 
Le sentier est balisé avec de la peinture jaune.
Références cartographiques: 
TOP 25 IGN 3238 OT Topo rando du Haut-Buëch

Services

Animaux acceptés
Camping-cars autorisés

Equipements

WC publics
Parking
Parking gratuit
Aire de pique-nique
Période d'ouverture

Toute l'année.

Sous réserve de conditions météo favorables.

Tarifs

Accès libre. Topo en vente à 0.50€ à l'Office de tourisme Source du Buëch.

Langues parlées
Français

Suggestions

Explorer
Sisteron Buëch

Je veux vivre des expériences