L'agneau de Sisteron

C’est dans les parcours reculés et en élevage extensif que les bergers mènent leurs troupeaux pâturer à loisir l’herbe des prairies de la Crau jusqu’aux hauts parcours alpins. Cette qualité d’élevage confère à l’agneau de Sisteron, exclusivement issu de races rustiques locales (Merinos d’Arles, Mourerous, et Préalpes du Sud ), ses caractéristiques : agneau jeune, à la viande claire, d’une douceur et d’une tendreté exceptionnelles. Il bénéficie d’un Label Rouge depuis 1995 et d’une IGP depuis 2007.

A retenir
  • Idéal pour Pâques en gigot
  • ou pour l'été en cotelette
  • Produit d'exception

Je découvre en images

Le meilleur moyen de vous convaincre que l'agneau de Sisteron est le meilleur, c'est clairement de le goûter. Sa particularité réside dans son alimentation, ce qui lui donne son goût unique. Ce n'est donc pas par hasard que sa majesté la Reine Elisabeth II d'Angleterre a demandé, lors de sa dernière visite officielle en France en juin 2014, que soit servi de l'agneau de Sisteron au repas officiel du palais de l'Elysée.

Cuisiniers, à vos fourneaux ! 

Voici une des recettes locales de l'agneau pascale. Commencez par faire dorer le gigot dans un filet d'huile d'olive afin qu'il prenne une belle couleur. Pendant la dorure, préparez votre assaisonnement à base d'ail et d'herbes afin de faire cuire votre gigot dans du foin... de quoi lui donner un bon goû de verdure et de campagne provençale. Laissez cuire une heure et dégustez en famille. 

On a testé pour vous !

Les pieds et paquets, une recette ancestrale à base de panse et pieds d’agneau. Les petits paquets sont roulés sur eux-mêmes, farcis de petit salé, d'ail, de persil et mijotés dans une sauce tomate, huile d'olive, oignons, vin blanc aromatisé d'un bouquet garni. Un délice pour les gourmands !