Journée internationale de la lumière

La fée électricité nous rend la vie plus facile : comme le dit un proverbe mongol « Ne pense pas éclairer les vastes ténèbres avec la lumière du ver luisant ».

La Journée internationale de la lumière est initiée par l’UNESCO le 16 mai date anniversaire de la 1ère opération réussie au laser en 1960. A ne pas confondre avec la Fête des Lumières, le 8 décembre, qui est une fête religieuse dont la plus célèbre se déroule à Lyon.

To remember
  • Bougie
  • Vitraux
  • Route des cadrans solaires

Même si vous avez la chance de voir un ver luisant ou une luciole dont l’éclat vert ou argenté scintille dans la nuit, c’est en journée que notre lumière provençale est réputée : pas de sfumato, de nébulosités, de brouillards épais mais un ciel pur d’un bleu tranchant qui donne une lumière vive et éclatante. Van Gogh et Cézanne ont su la transcrire dans leurs toiles, Paul Arène et Giono la dépeindre dans leurs œuvres.

La lumière, c’est la flamme d’une bougie : vous en trouverez en pure cire d’abeille confectionnées par l’apiculteur Mr Bernard, un passionné qui vous recevra dans sa boutique à Orpierre.

La lumière, c’est les rayons du soleil éclairant un vitrail : grimpez à l’assaut de la chapelle Notre-Dame du Château à la citadelle de Sisteron, le maître-verrier Claude Courageux y a dessiné 4 vitraux modernes en 1980. Puis filez à Laragne, à l’église St-Martin construite de 1897 à 1902, elle offre 26 magnifiques vitraux de la Maison Buche et Balmet de Grenoble. Visitez enfin l’église de St-Genis où un artisanat d’art a été confié à Mr Noyer, maître-verrier, qui a installé les nouveaux vitraux signant la fin de la restauration de cette église. Disparu en avril 2021, rendons lui ici hommage pour la qualité de son travail, lui qui savait si bien mettre en valeur les ombres et les lumières.

La lumière, c’est la Route des cadrans solaires dans les Hautes-Alpes : témoignage d’un savoir-faire qui perdure, leur fonction était utilitaire et éducative, de nos jours ce sont des témoins ostentatoires d’un art populaire. Ils ornent les façades des chapelles, des maisons, des mairies et sont d’une grande variété : l’expression picturale, la maxime sur le temps qui passe et la taille changent à chaque fois… Photographes c’est à vous de jouer car chaque cadran est unique ! Plus de 400 ont été répertoriés, une vingtaine sur notre territoire. Brochure à votre disposition dans nos bureaux d’accueil.

Le saviez-vous ?
Connaissez-vous le mot « gnomon » ? c’est le plus ancien des instruments d’observation astronomique, un cadran solaire primitif avec une tige appelée « style » connu des égyptiens et des chinois, précurseurs de l’astronomie.

We tested for you

Une fin de journée en juin, la lumière rasante sur les lavandes à Rosans, là où la couleur velours bleuté s’exprime à 100% … mais ceci fera l’objet d’un prochain blog...