Étoile Saint-Cyrice

La commune a été formée par la fusion de deux villages: Etoile, qui abrite 35 habitants, et Saint Cyrice, dont ne subsiste qu'une chapelle romane, classée monument historique. La Chapelle de Saint Cyrice date probablement du Xème siècle (elle serait donc contemporaine du Prieuré de Saint-André de Rosans).

Des chanoines, antonins puis augustins, s'y succédèrent jusqu'au XVème siècle; ces terres seront ensuite gérées par l'Abbé de Lagrand, un bénédictin, jusqu'à la révolution.

Incendiée au cours des guerres de religion, il n'en restera qu'une travée et le chœur. Ce dernier, ainsi que la nef, seront consolidés au début du XVIIIème siècle. Mais, en l'absence d'un prêtre, la chapelle est progressivement abandonnée, malgré la construction d'une mairie-école en 1856 à l'endroit où se tenait la nef auparavant.

Le village déserté, de nombreux bâtiments furent dépouillés de leurs pierres de safre pour construire dans la vallée. Ces pierres, déjà taillées, étaient particulièrement appréciées, surtout lorsqu'elles portaient des marques de tâcheron, sortes de signatures gravées par les tailleurs de pierres afin de se faire payer leur travail.

Dans les années cinquante, Saint-Cyrice ne compte plus qu'un habitant, le Maire. Elle sera donc rattachée à la commune d'étoile en 1969, qui veille désormais sur la chapelle.

 

Explore
Sisteron Buëch

I would like to make new experiences